Cours : L'appareil cardio-vasculaire / cardio-circulatoire

search
Merci de partager cette page sur les réseaux
Télécharger en PDF S'entrainer (QCM)
L’appareil cardio-circulatoire ou cardio-vasculaireI. Introduction A/ Définitions• L’appareil cardio-circulatoire est l’ensemble des structures anatomiques permettant de faire circuler le sang et la lymphe. Il est composé d’une pompe sur laquelle sont branchées des canalisations. La pompe correspond au cœur, et les canalisations regroupent les systèmes sanguins (artériel et veineux) et lymphatique. • Le cœur est un muscle strié à commande involontaire. Il est creux et présente des cavités. C'est une pompe à la fois foulante (artères) et aspirante (veines). C'est le moteur de la circulation sanguine. Des vaisseaux artériels et veineux viennent se brancher sur le cœur. B/ Fonctions du systèmeLa fonction primaire du système cardio-circulatoire est la trophicité des viscères (nutrition, vascularisation…). Il a aussi pour fonction de maintien de l’homéostasie. Ces fonctions sont assurées grâce à la pompe cardiaque qui permet de faire circuler le sang dans tout l’organisme. C/ Pathologies du système• L’insuffisance cardiaque (en cas de problèmes au niveau de la pompe cardiaque) ;• L’infarctus (en cas d’oblitération d’artères ou d’artérioles) ;• La thrombophlébite (en cas d’oblitération de veines, de veinules, ou en cas de problèmes au niveau des valvules) ; • Le lymphœdème ou l’œdème lymphatique (en cas de blocage sur le retour lymphatique). II. Les différents vaisseaux A/ Les artèresUne artère est un vaisseau qui part du cœur et qui va vers les viscères. Plus on avance à la périphérie du corps, plus il y a de divisions en petites artères qu’on appelle artérioles.La paroi artérielle est semi-rigide et musculo-membraneuse. Ce qui permet aux contractions cardiaques de se propager : on parle de pouls (battements des artères). En revanche, la lumière artérielle (l’intérieur de l’artère) est totalement lisse. Une artère donnée ne se divisera pas toujours de la même manière. En effet, le tronc artériel (branche principale) se divise de 2 manières : • soit pour donner des artères terminales (ou branches terminales) ;• soit pour donner des artères collatérales (ou branches collatérales) qui peuvent se diviser : - en arbre artériel (cas le plus fréquent) = ramifications de l’artère ; - en plexus artériel = filet de branches de division artérielles.Il existe également des moyens d’union entre artères : ce sont les anastomoses artérielles. Définition générale d’une anastomose : c'est une mise en continuité de 2 structures anatomiques.Il existe plusieurs types d’anastomoses artérielles : • l’anastomose par convergence (quand 2 artères convergent pour n’en former qu’une) ;• l’anastomose par canal d’union ;• l’anastomose par inosculation ou à plein canal. Les anastomoses par canal d’union et par inosculation sont intéressantes en pathologie, car le sang peut changer de trajet en cas d’artère bloquée. B/ Les veinesUne veine est un vaisseau qui part de la périphérie et qui retourne au cœur. Les veinules (petites veines) présentes en périphérie donnent les veines.La paroi veineuse est flasque, il n’y a donc pas de transmission de pouls veineux. En revanche, la lumière veineuse n’est pas lisse puisqu’elle présente un système de valvules permettant de faire remonter le sang vers le cœur et de lutter ainsi contre l’apesanteur. Les valvules ont donc pour fonction de faciliter le retour veineux. Elles sont ancrées sur un arc fibreux qui va porter ces valvules en nids d’oiseau comme des poches fibreuses qui emprisonnent le sang pour le piéger, empêchant ainsi la gravité. Le système veineux est un système de retour. On distingue : • Le système veineux viscéral ou profond : il draine les viscères.• Le système veineux pariétal ou superficiel : il draine les parois du corps comme les muscles. Il représente 20% de la circulation veineuse globale. Il se jette dans le système veineux viscéral. En ce qui concerne les anastomoses veineuses, on retrouve les mêmes types que les anastomoses artérielles (anastomoses par convergence, par canal d’union et par inosculation). Il existe aussi une anastomose particulière : l’anastomose artério-veineuse. Par une collatérale artérielle le sang part directement vers une veine sans passer par les viscères. Ce qui permet de courcircuiter le sang. C'est un contact direct et il y a mélange entre sang artériel et sang veineux. C'est un phénomène physiologique et ça peut être aussi thérapeutique. Il existe une interface non macroscopique entre les veinules et les artérioles au niveau des viscères : ce sont les capillaires sanguins. Les viscères sont donc des zones d’échange de capillaires où il y a échange de nutriments et d’oxygène. Il y a 2 à 3 fois plus de veines que d’artères. Autour d’une artère on trouve ainsi 2 à 3 veines périphériques formant un axe appelé axe artério-veineux. L’axe artério-veineux est centré sur l’élément artériel et il est enveloppé par une gaine conjonctive. A cet axe, on peut rajouter les nerfs et la lymphe. C/ Les vaisseaux lymphatiques Le système lymphatique est un système de retour uniquement. Le vaisseau lymphatique part de la périphérie pour aller vers le cœur en se jetant dans le système veineux viscéral. Il a pour point de départ les capillaires pour la récupération de la lymphe qui est le liquide en excès au niveau des viscères. La circulation lymphatique se fait par un système de relais grâce aux lymphonœuds (ou ganglions lymphatiques).Remarque : le système veineux superficiel ou pariétal ainsi que le système lymphatique se jettent d’abord dans le système veineux profond ou viscéral avant d’atteindre le cœur. Donc le système veineux viscéral est le point de passage obligatoire de toutes les circulations. La fonction principale du système cardio-circulatoire est de permettre la circulation du sang et de la lymphe pour assurer la fonction primaire de ce système qui est la trophicité des viscères. Il existe des circulations générales et des circulations spécifiques. III. La circulation sanguine A/ Généralités sur le cœurLe cœur est un muscle creux qui présente des cavités : - 2 atriums (ou oreillettes) droit et gauche : ce sont des cavités qui réceptionnent le sang ; - 2 ventricules droit et gauche : ce sont des cavités qui propulsent le sang artériel. On dit qu’il existe un « cœur droit » composé d’un atrium et d’un ventricule, et d’un « cœur gauche » composé aussi d’un atrium et d’un ventricule. Le muscle du myocarde est plus épais au niveau des ventricules. Un système de valves permet la liaison entre l’atrium et le ventricule de chaque côté : il s’agit des valves atrio-ventriculaires droite et gauche. L’atrium gauche et le ventricule gauche sont séparés par la valve atrio-ventriculaire gauche. De même pour le côté droit. Le cœur est le point de départ et de retour de gros vaisseaux : • L’aorte : elle part du ventricule gauche pour aller dans les viscères. • Le tronc pulmonaire : il s’échappe du ventricule droit et part en direction des poumons.• Les veines caves (ou systèmes caves) : elles reviennent de la périphérie et se terminent dans l’atrium droit. On distingue une veine cave supérieure qui ramène le sang des membres supérieurs et des viscères supérieurs, et une veine cave inférieure qui ramène le sang des viscères inférieurs et des membres inférieurs. • Les veines pulmonaires : elles partent des poumons et se dirigent vers l’atrium gauche. On en compte 4 en général. B/ Les circulations généralesOn distingue 2 circulations générales du sang : • La Grande circulation ou circulation nutritive : (VG --> AD)Elle part du ventricule gauche, empreinte l’aorte en direction d’un viscère périphérique pour réaliser la fonction nutritive, en apportant les nutriments et l’oxygène qui sont libérés au niveau des viscères. Puis le sang emprunte le système cave inférieur pour arriver à l’atrium droit. Donc la grande circulation a pour fonction d’assurer la trophicité des viscères et du corps humain. • La Petite circulation ou circulation fonctionnelle ou circulation pulmonaire : (VD --> AG)Cette circulation a pour fonction d’oxygéner le sang, c'est-à-dire de réaliser l’hématose. Elle part du ventricule droit, puis emprunte le tronc pulmonaire et entre dans les poumons où il y a réalisation de l’hématose. Puis le sang oxygéné sort des poumons par les veines pulmonaires qui se jettent ensuite dans l’atrium gauche. Ces 2 circulations sont en continuité grâce aux valves atrio-ventriculaires.Remarque : dans la Grande circulation, les artères sont riches en oxygène et les veines transportent du sang désoxygéné. Mais dans la Petite circulation c'est le contraire : ce sont les veines qui sont riches en oxygène. C/ Les circulations spécifiquesOn distingue : • La circulation coronaire : Elle assure la trophicité du cœur. L’artère coronaire est en forme de couronne autour du cœur, d’où son nom. • La circulation bronchique : Elle assure la trophicité des poumons. • La circulation mésentérique : Elle correspond à la circulation de l’appareil digestif. Elle est particulière du fait de son retour veineux qui ne se jette pas directement dans le système cave inférieur, mais dans le foie par l’intermédiaire d’un système porte. En effet, la veine porte est un intermédiaire obligatoire entre le système digestif et le système cave inférieur. C'est la veine hépatique qui va se jeter ensuite dans le système cave inférieur. La veine porte est une veine fonctionnelle car elle permet l’épuration des produits de la digestion (le foie peut effectuer son rôle de filtration), mais elle n’a pas de fonction de trophicité. • La circulation rénale : Le sang vient des artères rénales qui vont elles aussi produire un système porte artériel avant de se jeter dans le système cave inférieur par la veine rénale. Ce système porte artériel permet la filtration au niveau du rein et la sortie du filtrat urinaire. Définition générale d’un système porte : c'est une artère ou une veine qui est capillarisée à ses 2 extrémités. IV. La circulation lymphatiqueElle a plusieurs fonctions : • Une fonction de drainage : La circulation lymphatique est une circulation uniquement de retour. Sa fonction principale est le drainage des viscères. C'est un retour liquidien à partir des viscères périphériques. Les canalicules sont les capillaires lymphatiques chargés de prendre la lymphe et de la ramener dans le vaisseau lymphatique en direction du système veineux viscéral. Les lymphonœuds permettent une conduction de proche en proche. Remarque : les systèmes nerveux et articulaire n’ont pas de circulation lymphatique.• Une fonction digestive : Il y a des canalicules qui viennent embarquer certains produits de digestion, notamment les graisses. C'est le système des chylomicrons qui permet au système lymphatique d’effectuer sa fonction digestive d’absorption des graisses. Ces graisses sont métabolisées en chylomicrons pour faciliter leur passage dans le système lymphatique, sans que ça ne passe par le foie où elles auraient été dégradées. • Une fonction immunitaire : Les 2 principaux viscères lymphoïdes annexés au système lymphatique sont la rate et le thymus. La rate se trouve dans la cavité abdominale et a une particularité : elle est richement vascularisée sur un plan veineux, lui permettant de déverser directement ses productions immunitaires dans le sang. Le thymus se trouve au niveau du thorax et il est surtout présent chez l’enfant. Il existe également les amygdales (ou tonsilles) qui sont aussi annexées au système lymphatique et qui correspondent à une condensation de cellules lymphoïdes.V. L’aorte et ses branches L’aorte a un trajet entièrement contenu dans le tronc (thorax et cavité abdominale qui sont séparés par un muscle : le diaphragme thoraco-abdominal). L’aorte commence dans le thorax par une dilatation immédiatement quand elle sort du ventricule gauche. C'est le sinus aortique qui sort du cœur et il porte une valve aortique. Puis l’aorte a un trajet dans le thorax en arc de cercle (aspect en boucle) : c'est l’arc aortique.Puis elle descend, devient verticale et se dirige en direction du diaphragme : c'est l’aorte thoracique. Quand elle passe le diaphragme avec un trajet vertical : c'est l’aorte abdominale. Puis l’aorte se termine par 2 branches terminales : les artères iliaques communes droite et gauche. Ces dernières se divisent chacune en une artère iliaque interne pour la vascularisation du petit bassin, et une artère iliaque externe pour la vascularisation des membres inférieurs. L’aorte est donc décomposée en : - sinus aortique ; - arc aortique (ou crosse aortique) ;- aorte thoracique ;- aorte abdominale (qui se divise en branches terminales).L’aorte a aussi des branches collatérales.2 types de branches collatérales : • Les branches viscérales qui sont destinées aux viscères (ce sont les plus importantes).  Les branches thoraciques qui vont vers le bas : - 2 artères coronaires au niveau du sinus aortique pour la nutrition du cœur. - artère(s) bronchique(s) qui naît de l’arc aortique pour la nutrition des poumons.  Les branches supra-aortiques (celles qui vont vers le haut, c'est-à-dire vers la tête, le cou, le cerveau, et les membres supérieurs) : - le tronc brachio-céphalique droit qui donne : * l’artère carotide commune droite pour la vascularisation de la tête, du cou et du cerveau. * l’artère sub-clavière droite pour la vascularisation du membre supérieur droit. - artère carotide commune gauche pour la vascularisation de la tête, du cou et du cerveau. - artère sub-clavière gauche pour la vascularisation du membre supérieur gauche.  Les branches situées sous le diaphragme qui correspondent surtout au système digestif : - le tronc cœliaque qui est une branche à destinée digestive. - 2 artères rénales droite et gauche pour la vascularisation des reins de chaque côté. - 2 artères mésentériques supérieure et inférieure. L’artère mésentérique supérieure naît au niveau des artères rénales, et l’artère mésentérique inférieure naît juste en dessous. - les artères gonadiques qui se rendent dans le petit bassin. • Les branches pariétales qui sont surtout destinées aux parois du tronc. - les artères intercostales qui sont paires et symétriques à l’étage thoracique. - les artères lombales qui sont paires et symétriques au niveau de l’étage abdominal.VI. La circulation de retourLa circulation de retour comprend : - le système de retour veineux viscéral ou profond ;- le système de retour veineux pariétal ou superficiel ;- le système de retour lymphatique. Tous les systèmes de retour se terminent dans le système veineux viscéral (ou profond). A/ Le système de retour veineux viscéral ou profondLes veines caves supérieure et inférieure se terminent dans l’atrium droit. On parle plutôt de systèmes caves supérieur et inférieur car ils ont des veines collatérales importantes. Le système cave supérieur est formé par 2 troncs veineux : les veines brachio-céphaliques droite et gauche, elles-mêmes formées chacune par l’union d’une veine jugulaire interne et d’une veine sub-clavière. Les veines jugulaires internes ramènent le sang de la tête, du cou et du cerveau, et les veines sub-clavières ramènent le sang des membres supérieurs. Remarque : la veine sub-clavière gauche est plutôt horizontale. Le système cave supérieur est plus superficiel que le système artériel. Le système cave inférieur est basé sur l’existence de la veine cave inférieure qui a un tout petit trajet dans le thorax et qui continue dans l’abdomen. Elle est formée par l’union de 2 veines iliaques communes droite et gauche qui sont chacune formées par l’union d’une veine iliaque interne et d’une veine iliaque externe. Les veines iliaques internes ramènent le sang du petit bassin, et les veines iliaques externes ramènent le sang des membres inférieurs. Les veines rénales ramènent le sang des reins et se jettent dans le système cave inférieur.Les veines hépatiques (généralement 3) correspondent à la terminaison mésentérique veineuse en passant par le système porte, et se terminent aussi dans le système cave inférieur. B/ Le système de retour veineux pariétal ou superficielIl permet le drainage des parties superficielles du corps. Il se jette ensuite dans le système veineux viscéral. Il est composé : - d’un système azygos à droite (ou veine azygos) ;- d’une veine hémi-azygos à gauche ;- d’une veine hémi-azygos accessoire à gauche.Le système azygos permet le drainage superficiel du tronc. Il n’est pas symétrique puisqu’il est uniquement à droite. Il part de la veine cave supérieure en direction de la veine cave inférieure. A gauche, 2 veines se jettent dans le système azygos à droite : la veine hémi-azygos et la veine hémi-azygos accessoire. Ainsi, c'est le côté droit qui est prédominant pour le système veineux pariétal. La veine hémi-azygos part de la veine cave inférieure et se jette dans la veine azygos. L’autre veine est dite veine hémi-azygos accessoire car elle est inconstante. Elle part de la partie gauche du thorax et se termine aussi dans la veine azygos. La fonction principale du système veineux pariétal est la fonction de drainage des parois grâce aux veines intercostales et lombales. Les veines intercostales au niveau du thorax se jettent sur le côté droit du système azygos et aussi au niveau de la veine hémi-azygos accessoire. Les veines lombales, au niveau de l’abdomen, sont anastomosées avec la veine azygos et continuent leur trajet vers la veine cave inférieure. La 2ème fonction du système veineux pariétal est la fonction de dérivation cavo-cave entre un système cave et un autre. Elle est intéressante en situation pathologique : en cas d’occlusion d’une veine cave, le sang peut passer vers l’autre veine cave grâce aux systèmes azygos et hémi-azygos. La 3ème fonction du système veineux pariétal est une petite fonction de drainage au niveau des poumons : les veines bronchiques se jettent dans le système azygos. Une autre fonction du système veineux pariétal correspond au drainage pariétal des membres qui se termine dans les veines sub-clavières pour les membres supérieurs, et dans les veines iliaques externes pour les membres inférieurs. C/ Le système de retour lymphatiqueC'est un système de retour uniquement et sert à faire remonter la lymphe par un système de lymphonœuds. Il se jette dans le système veineux viscéral. C'est aussi un système asymétrique, et c'est le côté gauche qui prédomine pour le système lymphatique. A gauche, le drainage se fait par un collecteur lymphatique principal, de gros calibre (1cm de diamètre) : c'est le conduit thoracique gauche. Il a pour point de départ la citerne du chyle qui est infra-diaphragmatique et qui correspond à un regroupement de lymphonœuds. Il se termine en se jetant dans le système veineux viscéral en formant une crosse : on parle d’angle jugulo-subclavier gauche. Il draine la lymphe de la partie gauche de toutes les parties du corps ainsi que la partie gauche de la tête et du cou grâce aux petits collecteurs lymphatiques présents au niveau de la crosse. A droite, le drainage se fait par un collecteur lymphatique beaucoup plus court et de diamètre réduit : c'est le canal lymphatique droit. Il est intra-thoracique et prend naissance dans la partie droite du thorax. Il se termine aussi en formant une crosse au niveau du système veineux viscéral : on parle d’angle jugulo-subclavier droit. Il draine la partie droite du thorax et aussi la partie droite de la tête et du cou grâce à la présence des petits collecteurs lymphatiques au niveau de la crosse. La fonction principale du système lymphatique est donc une fonction de drainage. Mais il a aussi d’autres fonctions : une fonction digestive grâce au système des chylomicrons et une fonction lymphoïde immunitaire grâce au drainage des viscères lymphoïdes comme le thymus et la rate. VII. La vascularisation des membres (exemple du membre supérieur droit) A/ Le système artérielAu fil de son trajet, l’artère adopte la terminologie des régions qu’elle traverse. Les artères du membre supérieur viennent de l’artère sub-clavière qui passe sous la clavicule, d’où son nom. Une fois qu’elle passe la clavicule et se retrouve dans le pont axillaire elle prend le nom d’artère axillaire, puis le nom d’artère brachiale au niveau du bras. L’artère brachiale se divise ensuite au niveau de l’avant-bras en 2 artères qui prennent le nom des os sous-jacents : l’artère radiale (os radius) en position latérale, et l’artère ulnaire (os ulna) en position médiale. Ces 2 artères vont s’anastomoser à plein canal au niveau du poignet pour former une arcade palmaire chargée de vasculariser la main et les doigts. Applications cliniques : - prise de pouls et mesure de la pression artérielle au niveau de l’artère brachiale ;- prise de pouls au niveau du poignet (arcade palmaire). B/ Le système veineux • Le système veineux profond : il est satellite du système artériel. En général, il y a 2 fois plus de veines que d’artères pour les membres. On retrouve : la veine sub-clavière, la veine axillaire, la veine brachiale qui se divise en une veine radiale et une veine ulnaire.• Le système veineux superficiel : il est assuré par 2 grandes veines qui partent de l’avant-bras : - une en position latérale : c'est la veine céphalique ; - une en position médiale : c'est la veine basilique.Ces 2 veines se terminent au niveau du système veineux profond. Elles aussi sont légèrement anastomosées au niveau du pli du coude. Application clinique : Prise de pouls au niveau du pli du coude. C/ Le système lymphatiqueIl est satellite le long de l’axe artério veineux. Les lymphonœuds aboutissent à un point de regroupement situé dans la zone du creux axillaire. Application clinique : Palpage des lymphonœuds au niveau du creux axillaire. VIII. L’axe artério-veineuxAutour d’une artère on trouve 2 à 3 veines périphériques formant un axe appelé axe artério-veineux. Cet axe est enveloppé par une gaine conjonctive. On peut y rajouter les nerfs et la lymphe. Les lymphonœuds sont généralement satellites à l’artère. Plusieurs couches séparent cet axe de la peau : - la couche musculaire qui est en contact direct avec l’axe et qui est recouverte d’un fascia. - la couche graisseuse qui correspond au tissu graisseux sous-cutané. C'est dans cette zone que se place le système veineux pariétal ou superficiel. Il existe une communication permanente entre les veines superficielles et les veines profondes de l’axe : ce sont les veines perforantes traversant la couche musculaire qui permettent cette communication. Plusieurs moyens sont mis en jeu pour favoriser la circulation de retour et lutter contre la gravité : • Pour le système de retour veineux :- le système de valvules qu’on trouve dans les systèmes veineux profond et superficiel ;- la contraction musculaire qui a des effets à la fois sur les veines perforantes et les veines profondes.• Pour le système de retour lymphatique : - le système de valvules au niveau des collecteurs lymphatiques ;- les lymphonœuds qui permettent une conduction de proche en proche ; - la contraction musculaire ;- la contraction des pouls artériels puisque les vaisseaux lymphatiques sont satellites des artères.

Retour à l'index des catégories ou à la catégorie " Anatomie "
Merci de partager cette page sur les réseaux

A propos de l'auteur

Avatar

Hanane25


Membre du site depuis Dec 2012, Hanane25 a désiré partager ce cours avec vous afin de promouvoir la diffusion du savoir à travers le web.

QCM : Vérifiez vos connaissances !

Pensez-vous tout connaître de vos cours ? Ne tombez pas dans les pièges, entrainez vous à l'aide de QCM ! eBiologie recense des centaines de questions pour vous aider à maîtriser votre sujet.

info Vous devez avoir un compte pour utiliser les QCM

Commencer un QCM add_box S'inscrire forward Se connecter

Exemple de QCM : qu'auriez-vous répondu à cette question sur "L'appareil cardio-vasculaire / cardio-circulatoire" et pourquoi ?

#586

Concernant l'Appareil Cardio vasculaire

Ces cours peuvent vous intéresser

Le cou

Le cou

Catégorie : Anatomie

Le pharynx

Le pharynx

Catégorie : Anatomie

Commentaires
  • Homme
    yass
    le 24 Feb
    merci pour ce cour
Rejoindre la communauté

Créez un compte gratuit pour recevoir des cours, QCM et des conseils pour réussir vos études !

Via un réseau social

Ou via email

(success)
(success)
Réussir ses études
eBiologie met à disposition plusieurs eBooks contenant des séries de QCM (1 fascicule offert pour chaque inscrit).

A l'aide !

Posez vos questions sur le Forum

Pour prendre gratuitement des cours de biologie en ligne par Skype, contactez Mr Claude Paul Malvy, Professeur Emérite d'Université en Biologie