Cours : Aperçu général sur l'inflammation

L’inflammation est un processus de défense de l’organisme dont le but est de neutraliser, de combattre ou d’éliminer l’agent pathogène en cause et de préparer à la réparation des tissus. C’est une réaction locale. L’inflammation est la barrière première de la réponse immunitaire (réponse immunitaire innée) et qui active par la suite la réponse immunitaire secondaire (réponse immunitaire adaptative).

1- Les agents responsables de l'inflammation

Les causes sont multiples et représentent souvent les agents pathogènes. Elles déterminent des lésions cellulaires ou tissulaires qui vont déclencher l'inflammation.

  •   causes physiques (traumatisme, chaleur, froid, rayonnement, courant électrique),
  •   causes trophiques par défaut de vascularisation,
  •   causes chimiques (acides, bases, corps étrangers exogènes ou endogènes),
  •   causes infectieuses (germes, bactéries, virus, parasites, champignons)

2- Exemples de réactions inflammatoires :

Exemple 1 - Processus bénéfique lié à la réaction inflammatoire: élimination de  l’agent pathogène

Réaction inflammatoire suite à une infection due à un adénovirus

Réaction inflammatoire suite à une infection bactérienne par Clostridium perfengens

Exemple 2 - Processus délétère lié à la réaction inflammatoire : Hépatite aiguë virale B fulminante

Réaction inflammatoire par une hépatite aigüe virale B fulminante

3- Le but du processus inflammatoire

  • réagir aux dégâts dus à l’agression tissulaire en limitant son extension (phase vasculaire), et en assurant la détersion (phase cellulaire).

  • rétablir une continuité tissulaire temporaire (phase du bourgeon charnu).

  • rétablir une continuité définitive (ré épithélialisation et cicatrisation définitive).


4- Les signes de l’inflammation

  • Douleur.

  • Chaleur.

  • Rougeur.

  • Œdème (gonflement).

  • Incapacité fonctionnelle.


5- Caractéristiques générales de l’inflammation

 

  • L’inflammation est un phénomène omni tissulaire se déroulant  dans le tissu conjonctif . Il ne peut se dérouler que dans un tissu vascularisé (donc, pas dans certains tissus normalement avasculaires, comme le cartilage, la cornée).
  • Les étapes de ce processus lésionnel se succèdent dans un ordre déterminé, sous l'influence de substances chimiques qui apparaissent successivement dans le foyer "inflammatoire "et qui ont une action pharmacologique propre sur les cellules, les substances intercellulaires et les vaisseaux; ce sont les médiateurs chimiques de l'inflammation.
  • Le déroulement du processus inflammatoire évolue en 3 phases successives standard mais pouvant présenter des variations dues au terrain ou à l'agent causal.


6- Les différentes phases de l’inflammation


Sur le plan local, l’inflammation se manifeste par trois phases :

a) Phase vasculaire

  •  Vasodilatation avec augmentation du débit sanguin dans la microcirculation qui irrigue la région lésée : chaleur, rougeur.
  •  La perméabilité vasculaire augmente et les liquides plasmiques se répandent dans les tissus : œdème, douleur, incapacité fonctionnelle.

b) Phase cellulaire

  • Cette perméabilité vasculaire facilite l’évacuation des leucocytes hors des vaisseaux sanguins, c’est la diapédèse.
  • Les leucocytes vont donc migrer vers le siège de la lésion où ils englobent les agents pathogènes et éliminent les débris cellulaires, c’est la phagocytose.

c) Réparation des tissus

  • La cicatrisation débute quand les débris cellulaires ont été éliminés. Elle se fait soit par :
    • Régénération : prolifération de cellules de même types que les cellules détruites.
    • Ou Remplacement :  le remplacement par des cellules d’un autre type comme les   cellules conjonctives ce qui entraîne une cicatrice.

Sur le plan général, l’inflammation se manifeste par les réactions suivantes :

  • La fièvre qui est due à la libération de pyrogène. Les pyrogènes sont des substances qui provoque de la chaleur.
  • Une hyperleucocytose : activation de la production et de la libération des neutrophiles par la moelle osseuse.


6- Les types de l’inflammation


1) L’inflammation aiguë


L’inflammation aiguë se caractérise par des modifications locales. Elle est immédiate et sa fonction est de protéger les tissus contre l’agent d’agression. Une fois que l’agent est éliminé, l’inflammation disparaît, la lésion commence à se cicatriser et les diverses structures et fonctions se rétablissent.


2) L’inflammation chronique


L’inflammation devient chronique quand l’agent d’agression s’incruste et que la réaction aiguë persiste. Les symptômes peuvent se manifester pendant deux mois à deux ans. Elle devient invalidante.


7- Les acteurs de l’inflammation et éléments intervenants


Le tissu conjonctif qui comprend les vaisseaux sanguins (cellules endothéliales, le plasma et les cellules circulantes), la substance fondamentale (collagène, fibres de reticuline, élastiques et la substance fondamentale de la matrice extracellulaire), les cellules (fibroblastes, histiocytes, mastocytes, lymphocytes, plasmocytes, polynucléaires, macrophages: cellules épithélioïdes et géantes) et les médiateurs chimiques, dont les médiateurs Cellulaires (sécrétés par les lysosomes ou synthétisés en réponse à un stimulus comme les Interleukines) et les médiateurs plasmatiques : présents sous la forme de précurseurs doivent être activés pour acquérir leurs fonctions comme les prostaglandines).  

Schéma du site inflammatoire

QCM : Teste tes connaissances !

Penses-tu tout connaître de ce cours ? Ne tombe pas dans les pièges, entraine-toi à l'aide des QCM ! eBiologie recense des centaines de questions pour t'aider à maîtriser ce sujet.

Tu dois avoir un compte pour utiliser les QCM

Ces cours peuvent t'intéresser

Avatar par défaut
Rejoindre la communauté

Créez un compte gratuit pour recevoir des cours, QCM et des conseils pour réussir vos études !

eBooks gratuits

eBiologie met à disposition plusieurs eBooks contenant des séries de QCM (1 fascicule offert pour chaque inscrit).

ebook

Derniers commentaires
Besoin d'aide ?

Poses tes questions sur le Forum

Tu peux également contacter l'un de nos tuteurs en ligne :

  • Mr Claude Paul Malvy, Professeur Emerite d'Université en Biologie
  • Mme Maram Caesar, Docteur en Systématique et évolution
Réseaux sociaux