Cours : L'appareil respiratoire

search
Merci de partager cette page sur les réseaux
Télécharger en PDF S'entrainer (QCM)

Introduction

Cet appareil assure les mélanges gazeux nécessaires au métabolisme. Ces éléments chimiques sont soit disant dans l’eau, soit libre dans l‘atmosphère. Le pharynx est à l’origine des organes permettant les deux types de respiration. Chez l’embryon de tous les vertébrés, il existe des poches viscérales entre les arcs viscéraux du splanchnocrâne. Chez les espèces aquatiques, ces poches viscérales se transforment en fentes branchiales alors que chez les espèces terrestres, ces poches viscérales ne se percent pas, mais se transforme en dérivés pharyngiens. Les poumons vont se former à partir de la paroi ventrale du pharynx.

I) Les branchies

Avec la quantité d’oxygène contenu dans l’eau en contact avec la surface branchial, il est nécessaire de renouveler cette eau, soit en déplaçant l’eau autour des branchies, soit en déplaçant la branchie. Chez les larves d’amphibiens, il y a déplacement de la branchie, chez la plupart des poissons, on a un pompage de l’eau dans le pharynx, qui fait circuler l’eau. Chez certaine espèce, le déplacement du corps lui même est nécessaire (ex : raies, requins…)

II) Les poumons

Les poumons des amphibiens sont des sacs dont la surface interne est un peu augmenté par des replis de l’épithélium. Chez les grenouilles adultes, l’air est envoyé au poumon par des mouvements de la cavité buccale. Chez les reptiles, 100% pulmonaire, c’est le cas également des oiseaux et mammifères. Chez les oiseaux ; l’air est mis en mouvement par des sacs aériens répartis dans différente partie du corps (même les os, qui sont dit os pneumatisé). La présence de ce système est en relation avec leur activité : le vol Chez les mammifères, les poumons sont plurilobés, ces poumons réunissent les lobules pulmonaires qui représentent l’unité du poumon. Chaque lobule contient de nombreusesalvéoles, tout cela augmente la surface d’échange. (Un cm² de poumon de souris représente 800cm²). L’air est mis en mouvement par la cage thoracique et le diaphragme.

III) Les dérivés pharyngiens

Organes non respiratoires qui se différencient à partir des poches viscérales à partir des vertébrés aériens. C’est le cas du thymus, de la thyroïde, glande parathyroïde et des deux cavités de l’oreille moyenne = évent.


Retour à l'index des catégories ou à la catégorie " anatomie comparée "
Merci de partager cette page sur les réseaux

A propos de l'auteur

Avatar

Florent


Webmaster du site, Florent a désiré partager ce cours avec vous afin de promouvoir la diffusion du savoir à travers le web.

QCM : Vérifiez vos connaissances !

Pensez-vous tout connaître de vos cours ? Ne tombez pas dans les pièges, entrainez vous à l'aide de QCM ! eBiologie recense des centaines de questions pour vous aider à maîtriser votre sujet.

info Vous devez avoir un compte pour utiliser les QCM

Commencer un QCM add_box S'inscrire forward Se connecter

Ces cours peuvent vous intéresser

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour l'instant.

Rejoindre la communauté

Créez un compte gratuit pour recevoir des cours, QCM et des conseils pour réussir vos études !

Via un réseau social

Ou via email

(success)
(success)
Réussir ses études
eBiologie met à disposition plusieurs eBooks contenant des séries de QCM (1 fascicule offert pour chaque inscrit).

A l'aide !

Posez vos questions sur le Forum

Pour prendre gratuitement des cours de biologie en ligne par Skype, contactez Mr Claude Paul Malvy, Professeur Emérite d'Université en Biologie