Topic : Réformer les études de Biologie, une nécessité ?

Réformer les études de Biologie, une nécessité ?

Bonjour, Je suis étudiant en M2R de Biologie Cellulaire et comme la plupart des promos de Master, les étudiants viennent de Licences et M1 différents (Biochimie, Immunologie, Physiologie, Génétique...). Mais voilà je constate depuis quelques temps que tous les étudiants n'ont pas la même culture scientifique alors que nous sommes tous dans la même promo. Certains ont fait de la cancérologie pendant leurs cursus, d'autres ont une connaissance lacunaire de la pharmacologie et pour d'autres encore la virologie ou la bactériologie reste un mystère toujours au 21e siècle. A notre décharge, [u]nous[/u] étudiants en Biologie sommes pour la plupart capable de mener et de suivre un projet scientifique en laboratoire (c'est notre boulot) mais je regrette que nous n'ayons pas un [b]socle de connaissances commun[/b] depuis la L1 jusqu'au M2 et ceux dans toutes les universités de France. Bien sûr chaque UFR a ses propres thématiques de recherche qui influence sur le programme enseigné par les MCU et PU en Licence et Master mais ne serait-il pas plus valorisant s'il existait une [b]VRAIE[/b] filière de Biologie à l'université comme c'est le cas pour la Médecine ou la Pharmacie. Cela permettrait de [b]fédérer[/b] les étudiants de Biologie en France au sein d'une filière trop souvent disparate et dont le schéma d'études est bien souvent très complexe avec toutes ces "spécialités" de Licence et de Master qui ne rendent au final personne spécialiste d'un domaine précis puisqu'en effet c'est durant nos stages que nous nous "spécialisons" sur une question scientifique donné. A quoi cela sert-il à un étudiant d'avoir une Licence de Biochimie, un M1 de Physiologie et un M2 de Génétique ?? Pour l'ouverture d'esprit certains diront ou pour la culture scientifique pour les plus pragmatique, mais en fin de compte cet étudiant reste toujours [b]ETUDIANT EN BIOLOGIE[/b], alors pourquoi toutes ces dénominations entre la Licence, le M1 et le M2 ? Je pense que mettre en place des [b]UE obligatoires[/b] [u]communes à toutes le universités[/u] (depuis la L1 jusqu'au M2) ainsi que des [b]UE optionnelles[/b] spécifiques à chaque université correspondant au système actuel de spécialité en Licence et Master serait une bien meilleure chose pour une lisibilité et une compréhension plus grande pour tout les acteurs de l'université. En fait, si j'écris tout cela c'est parce qu'en M2 je me rends compte qu'au cours de mes études j'ai fait très peu de pharmacologie, de cancérologie, de neurosciences et que les maladies tropicales, la santé publique, la virologie, l'hématologie, la parasitologie, l'éthique sont des disciplines très vague pour ma part. D'ici quelques mois, diplomé d'un Master Recherche en Biologie je suis un peu frustré de ne pas avoir étudié la biologie avec un [u]grand B[/u] mais d'avoir été obligé tout au long de mon cursus de choisir des spécialités qui ne spécialise pas vraiment. Merci de m'avoir lu 8)
Bonjour Championn :) Très bon débat que tu viens de lancer, mais je pense que la reste restera posée longtemps... En effet, il est impossible, à l'Université, de proposer un enseignement dans toutes les spécialisations que comptent le domaine de la biologie, il est beaucoup trop vaste ! J'entend par là : - au niveau moléculaire : chimie organique, biochimie, biologie moléculaire, - au niveau macroscopique : biologie cellulaire, cytologie, microbiologie, physiologie, histologie - macroscopique : biologie des organismes, anatomie, éthologie - population : biologie des populations, génétique des populations - spécifique : taxinomie, phylogéographie, etc. - supra-spécifique : systématique, écologie, phylogénie Pour ce qui est de la filière Médecine, tu noteras qu'elle ne reprend que "quelques" spécialisations, propres à l'étude du corps humain. Quand tu pars en licence de bio, tu est censé approcher un maximum de ces concepts mais tu ne pourras jamais tous les maîtriser. Voilà pourquoi il existe différentes filières, avec différentes spécialisations : il vaut mieux maitriser 3 spécialités, que d'en voir 15 et n'en connaitre vraiment aucune... Je m'explique : si tu sors de ton master sans réel "acquis", tu te sentiras perdu ! Déjà sur ta recherche d'emploi : tu postule à quel poste ? Tu veux travailler sur quoi ? Ensuite, quand t'as ton poste : tu vas devoir potasser un max avant de maîtriser ton sujet et pouvoir apporter des résultats, chose que tu aurais dû faire lors de tes études. Voilà pourquoi il est IMPOSSIBLE selon moi d'avoir un "cursus global" de la L1 au M2... tu mettrais quoi comme UE dans ce cursus ? Etant donné que chaque spécialité est dépendante d'une autre d'une certaine façon ^^ Je trouve le système actuel bien construit (en tout cas pour le cursus que j'ai suivi) : - L1 : les bases, beaucoup de domaines larges (biologie végétale, biologie animale, sciences de la terre...) - L2 : 1ère spécialisation : biologie / biologie + géologie - L3 : 2ème spécialisation : biologie cellulaire et moléculaire / biologie des organismes Après en Master c'est différent, c'est beaucoup plus ciblé sur le métier que tu veux faire, par exemple Master de microbiologie... et je répète, c'est destiné volontairement à t'introduire dans un corps de métier, celui qui te plait le plus, en théorie ;) Une dernière chose : je trouve le concept d'hétérogénéité de la promo en Master vraiment très intéressant, car cela permet d'avoir des liens avec des personnes de divers horizons, qui ont des connaissances à partager, des points de vues différents, et pour un même problème il pourra y avoir plusieurs réponses. Dans le domaine du travail, cela permet aussi d'avoir des candidats plus "différents", et donc un choix plus large pour l'employeur... !
Je concède que le champs de la Biologie est très vaste mais je voudrais dire deux choses à ce propos : 1. Il faut une demie décennie pour obtenir le grade de Master à l'université, 5 ans c'est long !! 2. Des filières comme la Pharmacie arrivent à former en 6 ans des personnes en chimie analytique, chimie organique, chimie thérapeutique, math, physique, hydrologie, botanique, physiologie, hématologie, anatomie, pharmacognosie, pharmacologie thérapeutique, pharmacie clinique, toxicologie, virologie, bactériologie, parasitologie, mycologie, galénique, informatique, droit, éthique etc... et la liste n'est pas exhaustive ! En plus, les études de pharmacie sont nationale tous les étudiants de France reçoivent cette "Formation Commune de Base". Au final pour ces étudiants un langage commun se met en place et c'est chacun qui va en fonction de sa personnalité et de son expérience de vie aborder les choses sous un angle particulier. Ensuite, il faut dire la vérité en faisant par exemple un "Master de Génétique" on ne devient par subitement un expert en génétique pareil pour les autres spécialité de Master. On acquière plutôt une tendance dans son cursus alors pourquoi se mettre des œillères ? Trop souvent, je vois des étudiants (et j'en fait partie) de niveau Master avec des lacunes dans des disciplines fondamentales sous prétexte que d’être en " Master de Génétique " exempte de connaitre la pharmacologie, l'immunologie, la biochimie, la mycologie etc... La culture générale c'est important mais la culture scientifique aussi ! Quand en stage je vois le doctorant du labo lire des chapitres de livre de Médecine sur l'athérosclérose je m'interroge surtout quand il dit que c'est parce qu'il n'a pas vu ça au cours de ses études de Biologie. L'athérosclérose c'est pas la peste, c'est quand même un réel problème de santé publique d'actualité ! Idem pour moi je n'ai jamais vu cette pathologie dans mon cursus et c'est regrettable. le concept d'hétérogénéité de la promo en Master je n'en suis pas très fan, cela oblige à certains à se remettre à niveau sur plusieurs points (ratrapper son retard), de s'adapter à une nouvelle spécialité alors qu'il reste toujours étudiant en BIOLOGIE. C'est comme faire une Licence de Pharmacie pour ensuite faire un Master de Médecine. La richesse des études de Biologie réside dans les stages que l'on choisi de faire en labo ou en entreprise, en France ou à l'étranger, les personnes plus expérimentés que l'on rencontre et non pas dans des pseudo spécialités de Licence ou de Master.
Bonjour tout le monde. Super question ! Pour moi déjà la fac ne doit pas former que des chercheurs ou enseignant. D'ailleurs très peu d'étudiants font des études supérieur pour ça au final... Les masters pro sont vraiment trop tourné vers la recherche je trouve. En plus c'est souvent des chercheurs qui forment dans les étudiants des masters pro ??? pas très logique... :P Faire des études, oui .... mais encore faut-il que le système soit le reflet de la société. Selon moi, ce qui explique le succès des facs de médecine/pharma ce n'est pas tant la formation a mon avis, mais surtout les débouchés que tu as à la sortie. Dans ces facs ont forme à des métiers, avec des stages nombreux comme la pharmacie industrielle, d'officine, ingénieurie, recherche, enseignement, consultant... La formation s'adapte a la société et aux marchés de l'emploi. En fac de bio, ca ne s'adapte pas vraiment ai marché de l'emploi. Il suffit de regarder les programmes, c'est les mêmes en licence depuis des années... je ne vois pas forcément l'utilité d'apprendre le développement de la mouche si tu souhaite travailler sur la dépollution des sols. Avec du recul, je trouve que la fac de bio, c'est bien si on veut bosser dans la R&D, enseignement et c'est tout. Enfac de bio, il y a trop de stage facultatif souvent en labo et pas très long. Pas facile de rentrer dans des entreprises si on ne veut ni être enseignant ni dans le secteur de la R&D. Le pharmacien a vu plein de chose mais ce n'est pas approfondit et s'il a vu tout ca c'est parce qu'il a plus d'heures de cours en pharma que fac de bio aussi. Dans mon cas, dans mon école d'ingé j'ai fait de la gestion compta, finance, microbio, bactériologie, biologie végétale, chimie organique, chimie inorganique, immunologie, génie génétique, génétique, génie des procédés, biochimie, maths, physiques des matériaux, droit, marketing, communication, anglais, LV2 ou LV3, informatique, statistique appliquée, traitement du signal, qualité, amélioration continue, bioinformatique, entrepreneuriat, pschyco-sociologie... J'en ai encore une vingtaine comme ca. Par contre on fait pas beaucoup d'heures par matière, ca va vite :( tu as cours de septembre a juin et juin juillet c'est stage... Si tu termine avant juin, tu pars en stage aussitôt,tu n'as jamais de vacances et les semaines de cours sont chargés (30 à 50 heures/semaine). On vois plus de choses sur le papier mais au final il y a très peu de choses qui nous serviront et c'est pas approfondit dans au moins la moitié des matières.
Bin moi justement c'est cette diversité qui me plait à la fac. Je suis moi même dans un master biomédical donc la promo est constituée de pharmaciens, de médecins et d'étudiants scientifiques et je peux te garantir que médecins et pharmaciens rament pas mal malgré leur formation. Après moi ce qui m'a plue à la fac c'est justement la possibilité de me créer mon parcours à la carte et j'ai touché à tout: génétique, cancéro, immuno, maladies infectieuses, maladies vasculaires et des discipline plus fondamentale avec de la bio C et de la biochimie. C'est ça la beauté de la science c'est qu'on ne peut pas être spécialiste en tout mais qu'en collaborant avec des personnes de diverses horizons on arrive à construire de belles histoires. Après avoir fais une classe préparatoire très rigide dans l'enseignement la fac pour moi c'est juste géniale même si ne nous voilons pas la face il y a beaucoup de chose à améliorer.
Réponse à lilith2203 : Bonjour, Par diversité dans les promos de Master j'entends par là, la formation hétérogène des étudiants venant d'horizons différents : on retrouve dans la même promo de Master des titulaires de Licences ou M1 en Biochimie, en Biologie Cellulaire, en Physiologie etc... et c'est cela que je trouve un peu aberrant. Puisque qu'elle que soit sa Licence ou son M1 on reste toujours étudiant en Biologie alors pourquoi se disperser en Licence et M1 pour ensuite faire le même M2 par exemple. Pour ce qui est des promos de Master réunissant médecins, pharmaciens et scientifiques (étudiants en Biologie) c'est une excellente chose !! D'ailleurs le master pathologie humaine est bien connu pour être un très bon master en biologie ET santé. Pour ce qui est de construire son parcours à la carte, on touche au cœur de problème c'est là que je pense qu'il faudrait revoir (réformer) le schéma des études de Biologie en France. En effet, au lieu de construire un parcours à la carte ne serait-il pas plus simple de rassembler toutes les disciplines que tu cites au sien d'une seule et unique filière de BIOLOGIE ? Comme c'est le cas pour les études de pharmacie où les disciplines sont toutes présentes au programme des 6 années d'études. Construire son parcours à la carte sous entends que tu as du effectuer des choix de spécialité en L3, M1 et M2. Pour ma part je ne veux pas avoir à choisir entre un M2 de Génétique ou de Microbiologie, je veux devenir BIOLOGISTE donc avoir des compétences/connaissances autant en génétique et en microbiologie. En suite, c'est durant le stage de 6 mois en M2 que je vais développer une affinité pour telle ou telle thématique ou telle ou telle technique d'etude. Se "spécialiser" à la fac sur les cours théorique en choisissant un Master plutôt qu'un autre je pense que c'est dommage puisque c'est en stage que l'on va acquérir nos réflexes et se spécialiser réellement sur une thématique donnée. La vraie différence entre un médecin, un pharmacien et master/docteur en biologie c'est que les 2 premiers ont été formés dans tous les champs de leur discipline alors que le master/docteur en biologie à du choisir tout au long de son cursus la spécialité de sa Licence puis de son Master. Souvent nombre de master/docteur en biologie doivent se mettre à niveau durant leur stage sur le sujet du labo parce qu'ils n'ont pas vu cette pathologie (athérosclérose, insuffisance hépato-cellulaire, BPCO etc...) en cours ou cette technique (IRM par exemple) à la fac.
[quote=Championn]Réponse à lilith2203 : qu'elle que soit sa Licence ou son M1 on reste toujours étudiant en Biologie alors pourquoi se disperser en Licence et M1 pour ensuite faire le même M2 par exemple. [/quote] C'est vrai que sur ce point la tu as bien raison, et vu que l'état cherche à faire des économies....
Ce débat n'en n'est pas un. Comme l'a dit Econome, avec une licence de bio tu acquières des bases solides dans des domaines variables coupant la science de la terre, en passant par les organismes et les microorganismes. S'orienter dans une filière bio fait preuve selon moi d'une certaine volonté et ambition. En allant en bio, tu te fais toi même ton parcourt ! On te donne des bases dans tout ce que recoupe la biologie et c'est toi, par tes choix qui choisit ta ou tes "spécialités". Peut-on être expert dans un domaine en 5ans de master? Non ! Ce n'est pas en apprenant des autres (enseignants) que tu deviens un expert, mais en apprenant par toi même, en lisant l'actualité de ton domaine de prédilection, te tenant informer des dernières nouveautés. On ne peut pas regrouper BIOLOGIE comme "médecine" ou "Pharma", d'ailleurs si tu regardes bien, médecine et pharma au final traite de tout ce qui se rapporte à l'Homme. La biologie, veut tout et rien dire. Quelle est ta définition du biologiste? La médecine n'est-elle pas de la biologie[i] sensu stricto[/i]? J'ai noté que tu te contredis dans ton discourt : "[i]Par diversité dans les promos de Master j'entends par là, [b]la formation hétérogène des étudiants venant d'horizons différents[/b] : on retrouve dans la même promo de Master des titulaires de Licences ou M1 en Biochimie, en Biologie Cellulaire, en Physiologie etc... [b]et c'est cela que je trouve un peu aberrant[/b]. Puisque qu'elle que soit sa Licence ou son M1 on reste toujours étudiant en Biologie alors pourquoi se disperser en Licence et M1 pour ensuite faire le même M2 par exemple. Pour ce qui est des promos de [u]Master réunissant médecins, pharmaciens et scientifiques (étudiants en Biologie) c'est une excellente chose !![/u][/i]" LA diversité des promos est une excellente chose ! Réunir des étudiants ayant un parcourt différent est une excellente chose ! Tu apprends de ces personnes, de leur façon de voir au final la spécialité que vous avez choisi en commun ! Tu as déjà fait un stage en labo? interrogé tes profs concernant leurs parcours? Tu te rendra compte que si tous ont comme point commun de travailler dans le même labo, ils n'ont pas du tous le même cursus. Cette diversité fait avancer la recherche. tu as dit : "[i]Se "spécialiser" à la fac sur les cours théorique en choisissant un Master plutôt qu'un autre je pense que c'est dommage puisque c'est en stage que l'on va acquérir nos réflexes et se spécialiser réellement sur une thématique donnée[/i]." Tu n'as pas tort, mais le stage que tu choisis est forcement lié à ton M2...Se spécialiser qu'avec de la théorie, en effet pas facile, mais rien n'empêche de faire un stage découverte dans un laboratoire durant la période entre les semestres. Pour en avoir fait plusieurs, c'est une bonne expérience pour toucher du doigt une spécialité. Tu dis également : "[i]M2 de Génétique ou de Microbiologie, je veux devenir BIOLOGISTE donc avoir des compétences/connaissances autant en génétique et en microbiologie.[/i] " Désolé de te décevoir, mais tu ne peux pas devenir "BIOLOGISTE", mais qu'est ce que la BIOLOGIE???? un médecin n'est pas biologiste????? Un biologiste a-t-il seulement des connaissances en génétique et microbiologie? Raisonnement absurde... Je suis microbiologie, avec un parcours orienté écologie et biologie des organismes, ça ne m'empêche pas de faire de la génétique... Tu as dit : "[i]Souvent nombre de master/docteur en biologie doivent se mettre à niveau durant leur stage sur le sujet du labo parce qu'ils n'ont pas vu cette pathologie (athérosclérose, insuffisance hépato-cellulaire, BPCO etc...) en cours ou cette technique (IRM par exemple) à la fac.[/i]" Bon stop de dire des bétises là...Tu ne peux pas être scientifique ou même tout ce que tu souhaite devenir en disant ça. En te lisant, on passe pour des idiots à ne pas savoir ce que l'on fait dans un laboratoire, contrairement aux médecins. Tu crois que les médecins savent tout sur tout? Dans la recherche, tu as un besoin constant à te mettre à niveau, même les médecins, pharmaciens, et les docteurs en biologie ! C'est ça la science, on te donne des connaissances pour pouvoir t'épanouir toi même dans le domaine que tu veux. Bref, c'est un débat qui je le pense n'a pas lieu d'être car si tu veux être "biologiste", il faut savoir connecter les différentes disciplines entres elles, il est impossible de faire une licence et master génétique ou tu feras que de la génétique pendant tout ton cursus. La science est un réseau qui connecte entre elles les différentes disciplines, La science n'est pas individualiste, mais favorise les collaborations entre des personnes de cursus différents. A la réponse à la question du topic "Réformer les études de Biologie, une nécessité ?" Je dis Oui, mais pas sur les points cités. Durant ton stage d'immersion de M2, tu pourras voir (je l'espère) comment se passe la recherche, la nécessité de faire de la bibliographie. Prenez confiance en vous jeunes biologistes, les médecins ne sont pas des sur-hommes, il y a autant de mérite (si ce n'est plus..!) à devenir docteur en biologie que docteur en médecine.
Bonjour[b] Jordan V[/b], Merci pour ton intervention très pertinente cependant il y a des points où je te rejoins et d'autres où nous sommes en désaccord. Je vais tenter de les éclaircir : Déjà, tu as parfaitement raison ce débat n'en n'est pas un. Il s'agit d'une réflexion personnelle qui m'est venue à l'esprit lors de discussions avec des étudiants du cursus de santé (médecine, pharmacie) de mon université et que j'ai voulu soumettre à la communauté des étudiants en Biologie dont je fais partie afin de savoir s'il y a un réel besoin et intérêt de réformer nos études (avec le secret espoir que l'idée remonte dans la hiérarchie universitaire/politique). En effet, l'essence même de ma réflexion réside dans mon premier message de ce topic et repose sur 3 points : 1) [b]Fédérer les étudiants en biologie[/b] au sein d'une filière, fini les Licences ou Masters en Sciences Technologie et Santé mention Biologie-Santé parcours Biologie Cellulaire (ouf !) : une dénomination [b]plus simple[/b] et [b]plus claire[/b] permet déjà créer ce premier [b]sentiment d'appartenance[/b]. Alors pourquoi pas tout simplement des Licences ou Masters de Biologie spécialité Biologie Cellulaire, Microbiologie, Immunologie, Cancérologie, Neurosciences, Génétique etc... 2)[b] Re-valoriser la filière[/b] en la rendant plus visible auprès des autres filières universitaire, [b]plus cohérente[/b], [b]plus forte[/b], abolir cette séparation Licence-Master mais créer un [b]continuum[/b] dans les [u]concepts[/u] vu en Licence. 3) Mettre en place une [u]"Formation Commune de Base"[/u] ([b]UE obligatoires[/b]) [u]nationale et séquentielle[/u] sur les 5 années (Licence + Master) pour supprimer cette hétérogénéité de niveau et de programme entre les différentes universités en Licence et Master mais surtout pour avoir une formation qui se veut la plus complète possible. Bien entendu en laissant comme c'est le cas actuellement le soin à chaque université de choisir ses spécialités ([b]UE optionnelles[/b]) : il est [u]important et attrayant[/u] de donner un tendance à sa formation initiale. Ainsi, l'objectif de ce topic est d'[b]initier un début de réflexion sur le schéma de nos études[/b] car j'ai le sentiment que beaucoup (pour ne pas dire la plupart) d'étudiants en Biologie se contente de l'enseignement qui leur ai proposé dans leur fac sans le remettre en question et ceux dans le but savoir s'il est approprié pour une [b]formation performante et complète[/b]. Il est de notre responsabilité de dire ce qui se qu'il faudrait revoir dans notre formation ! C'est à ce moment que l'on peut se demander à quoi servent les études de biologie ? Devenir biologiste peut être, mais alors qu'est ce qu'un biologiste ? Je pense que les [u]études de biologie (Master ou Doctorat !)[/u] ont pour but de former des[b] ingénieurs (cadres)[/b] ou des [b]chercheurs[/b]. On ne s'inscrit pas en médecine pour devenir infirmier après 3 ans... Pareil en biologie, il faut s'y inscrire en connaissance de cause, si l'on souhaite être technicien de laboratoire il faut s’inscrire en BTS ou DUT à mon avis. La Licence de Biologie n'a pas pour vocation à former des techniciens mais bien des futur [b]chefs/responsables de projets[/b] ou des [b]chercheurs[/b] à la suite d'un Master ou Doctorat. Je me rappelle lorsque j'étais en 3e année, certains étudiants de la promo dire "si je valide sans redoubler, je m'inscris en Master sinon j’arrête la 'bio'!" ou " si la 3e année c'est pas trop dur, je m'inscris en Master !" mais attendez on est où là ??? On ne doit pas s'inscrire en 'bio' juste pour voir ce que ça va donner mais parce qu'on a un réel projet en tête, ça ne doit pas devenir une voie de garage ou une roue de secours (re-valoriser la filière donc). Maintenant je vais tenter de te répondre de façon concise : Tu écris :"[i]Peut-on être expert dans un domaine en 5ans de master? Non ! Ce n'est pas en apprenant des autres (enseignants) que tu deviens un expert, mais en apprenant par toi même, en lisant l'actualité de ton domaine de prédilection, te tenant informer des dernières nouveautés.[/i] " J'ai écrit dans un précédent post qu'en faisant un Master de Génétique on ne devient pas pour autant expert en génétique. C'est justement pourquoi je pense qu'il ne faut pas se fermer aux autres disciplines des sciences du vivant sous prétexte qu'on est "en génétique". Je suis en M2 de Biologie Cellulaire et à aucun moment ni en M1 ou M2 je n'ai fait d'immunologie, de microbiologie, de neurosciences, de nutrition, de biochimie, de biotechnologie etc... je trouve cela [u]étonnant et triste[/u] !! En revanche 60h de cours sur les canaux membranaires, 30h de la même chose en TP et autant en TD : ça tombe mal mon stage portera sur le marquage de la plaque d'athérome par des anticorps. :( tu écris : "[i]On ne peut pas regrouper BIOLOGIE comme "médecine" ou "Pharma", d'ailleurs si tu regardes bien, médecine et pharma au final traite de tout ce qui se rapporte à l'Homme. La biologie, veut tout et rien dire.[/i] " Je suis pas tout à fait d'accord : - Biologie est un mot qui veut tout et rien dire c'est vrai d'où l’intérêt avoir une spécialisation dans un domaine. Un peu à l'image des classes de Terminale S avec un tronc commun et des spécialités (math, physique-chimie, SVT). -La pharmacie traite de la physiologie à la botanique en passant de la chimie organique à l'hydrologie ou la mycologie. Pourquoi en biologie on ne serait pas capable de faire la même chose au sein d'un tronc commun ? Tu écris : "[i]Tu n'as pas tort, mais le stage que tu choisis est forcement lié à ton M2...Se spécialiser qu'avec de la théorie, en effet pas facile, mais rien n'empêche de faire un stage découverte dans un laboratoire durant la période entre les semestres. Pour en avoir fait plusieurs, c'est une bonne expérience pour toucher du doigt une spécialité.[/i]" Je voudrai dire deux choses à ce propos : - Le stage choisi dépend de notre spécialité de M2 oui et non. Pour mon cas, je suis Biologie Cellulaire et je peux aller un peu n'importe où et c'est ce qui me plait. Je suis le seul à trouver dommage que dès le Master on se ferme les portes à plusieurs labo à cause de l'intitulé de son Master ? Et la[b] capacité de travail[/b], la [b]force d'adaptation[/b] on en fait quoi ? Surtout que quel que soit le labo où l'on va on est obligé de bucher la thématique abordée, les techniques utilisées vu que l'on est pas des experts ! - Très bonne choses que les stages de découverte mais pourquoi ne seraient-ils pas inscrit directement sein même du cursus ?? Avec des [b]stages obligatoires[/b] en labo sur le cancer, Alzheimer, la microbiologie ou d'autres thématiques fondamentales pour notre culture et notre formation : voilà ce qu'est toucher du doigt une spécialité, lorsque celle ci fait [u]partie intégrante du cursus suivi[/u], ce n'est pas de faire les choses dans son coin entre deux semestres pendant que ses camarades de promos profitent de leurs vacances méritées. Tu écris : "[i]Désolé de te décevoir, mais tu ne peux pas devenir "BIOLOGISTE", mais qu'est ce que la BIOLOGIE???? un médecin n'est pas biologiste????? Un biologiste a-t-il seulement des connaissances en génétique et microbiologie? Raisonnement absurde...[/i]" La médecine est une branche de la Biologie, un médecin est donc par extension un biologiste. Mais le vrai problème c'est qu'à notre époque le mot biologiste ne veut plus rien dire et ne correspond pas à aucun métier précis. Toutefois, ça ne veut pas dire qu'il faut pas chercher à lui donner du sens, en mettant en place un [b]enseignement commun de la Licence au Master en France[/b] avec tout types de spécialités tout au long du cursus pouvant aller [u]jusqu'à 40% du volume horaire annuel[/u]. L’enseignement commun a alors pour but de [b]fédérer les étudiants[/b], de [b]limiter au maximum les lacunes[/b] dans les différentes disciplines du vivant et des biotechnologies et ainsi créer un [b]label de qualité universitaire[/b] avec le nom de 'biologiste'. Un biologiste serait une personne ayant suivi un [u]cursus universitaire en Biologie[/u] (quelque soit les options suivis au cours des études) avec un niveau d'[b]au moins bac+5[/b] et ayant une connaissance étendue de la biologie et capable d'aborder[u] n'importe quelle thématique de recherche[/u] et susceptible de s'adapter aux situations nouvelles par la [u]mise à jour de ses connaissances[/u] ou sa [u]capacité à rechercher l'information[/u]. Bien sur, il faudrait [u]diviser la Biologie en 3 domaines[/u] pour y voir un peu plus clair : [b]biologie-santé ou biologie-humaine[/b], [b]écologie[/b] et [b]biologie animale[/b]. Les étudiants issus de la filière écologie seraient dits [b]écologistes[/b].
Ce débat qui n'est pas un débat devient intéressant, merci de l'éclairement de tes propos ! [quote=Championn] Il s'agit d'une réflexion personnelle qui m'est venue à l'esprit lors de discussions avec des étudiants du cursus de santé (médecine, pharmacie) de mon université et que j'ai voulu soumettre à la communauté des étudiants en Biologie dont je fais partie afin de savoir s'il y a un réel besoin et intérêt de réformer nos études (avec le secret espoir que l'idée remonte dans la hiérarchie universitaire/politique). [/quote] Tu as du courage et même de la chance qu'il n'existe pas au sein de ton université un véritable schisme entre les filières biologie et médecine (je veux dire que les médecins ne vous considérant pas comme des ignares, incompétents car non-issus de la sélection grotesque que eux subissent...) [quote=Championn] 1) [b]Fédérer les étudiants en biologie[/b] au sein d'une filière, fini les Licences ou Masters en Sciences Technologie et Santé mention Biologie-Santé parcours Biologie Cellulaire (ouf !) : une dénomination [b]plus simple[/b] et [b]plus claire[/b] permet déjà créer ce premier [b]sentiment d'appartenance[/b]. Alors pourquoi pas tout simplement des Licences ou Masters de Biologie spécialité Biologie Cellulaire, Microbiologie, Immunologie, Cancérologie, Neurosciences, Génétique etc... [/quote] Malheureusement, l'université étant liée à des laboratoires de recherches, les études (comme tu l'as dit dans un précédent post) sont orientées avec les disciplines touchant le/les labos. Du coup, malgré l'unité que tu recherches dans les cursus, il y aurait des inégalités entre 2 mastar (par exemple) de la même spécialité "microbiologie" (par exemple), du fait que les labos ne comportent pas les mêmes chercheurs et que les labos ne sont pas tous égaux en publication, financement etc... [quote=Championn] 2)[b] Re-valoriser la filière[/b] en la rendant plus visible auprès des autres filières universitaire, [b]plus cohérente[/b], [b]plus forte[/b], abolir cette séparation Licence-Master mais créer un [b]continuum[/b] dans les [u]concepts[/u] vu en Licence. [/quote] Pour moi, il ne faut pas de continuum en 5ans. La séparation licence/master te permet la réorientation dans un domaine différent (Je suis un bon exemple pour ca, avec la première partie de mon cursus liée à l'écologie, j'ai décidé de partir en microbiologie, même si les deux sont liées lorsque l'on considère le fonctionnement des écosystèmes, on voit que c'est un véritable changement sur la nomination et le contenu des deux cursus. [quote=Championn] 3) Mettre en place une [u]"Formation Commune de Base"[/u] ([b]UE obligatoires[/b]) [u]nationale et séquentielle[/u] sur les 5 années (Licence + Master) pour supprimer cette hétérogénéité de niveau et de programme entre les différentes universités en Licence et Master mais surtout pour avoir une formation qui se veut la plus complète possible. Bien entendu en laissant comme c'est le cas actuellement le soin à chaque université de choisir ses spécialités ([b]UE optionnelles[/b]) : il est [u]important et attrayant[/u] de donner un tendance à sa formation initiale. [/quote] Impossible !, les universités sont désormais indépendantes maintenant ! Chaque université possède une spécialisation graduelle, avec une L1 commune à tous, L2 commune a tous avec début de spécialisation, L3 spécialisée avec des UE qui se recoupent avec d'autres parcourt. Certes ensuite, les master sont spécialisés. [quote=Championn] On ne s'inscrit pas en médecine pour devenir infirmier après 3 ans... Pareil en biologie, il faut s'y inscrire en connaissance de cause, si l'on souhaite être technicien de laboratoire il faut s’inscrire en BTS ou DUT à mon avis. La Licence de Biologie n'a pas pour vocation à former des techniciens mais bien des futur [b]chefs/responsables de projets[/b] ou des [b]chercheurs[/b] à la suite d'un Master ou Doctorat. [/quote] Je ne suis pas d'accord, à la sortie du lycée, tu es jeune, commençant à te soucier du monde du travail, très souvent mal renseigné sur les métiers de la recherche, le boulot de technicien etc. La licence forme de bons techniciens, certes il existe des formations plus précise et spécialisées pour exercer ce boulot. Ne connaissant pas le travail d'un technicien àà la sortie du lycée, tu choisis au final à l'aveugle. J'ai choisis le DUT pour trouver rapidement du boulot à la sortie, car pour moi les longues études étaient faites pour les grosses têtes etc. Avec les acquis de mon DUT, j'ai découvert ce qu'était diverses disciplines de la Biologie, ce qui m'a donné l'envie et la passion de me raccrocher au cursus universitaire. Je ne pense donc pas qu'il faille fermer des portes à ceux qui font des BTS/IUT tout comme fermer la porte de technicien à ceux qui font des Licences. [quote=Championn] Je me rappelle lorsque j'étais en 3e année, certains étudiants de la promo dire "si je valide sans redoubler, je m'inscris en Master sinon j’arrête la 'bio'!" ou " si la 3e année c'est pas trop dur, je m'inscris en Master !" mais attendez on est où là ??? On ne doit pas s'inscrire en 'bio' juste pour voir ce que ça va donner mais parce qu'on a un réel projet en tête, ça ne doit pas devenir une voie de garage ou une roue de secours (re-valoriser la filière donc). [/quote] C'est pareil pour d'autre filière comme le droit, les sciences sociales, mais ce n'est pas un problème universitaire mais politique... et avec le gouvernement actuel, adorateur de l'assistanat, cela ne s'arrangera pas [quote=Championn] En revanche 60h de cours sur les canaux membranaires, 30h de la même chose en TP et autant en TD : ça tombe mal mon stage portera sur le marquage de la plaque d'athérome par des anticorps. :( [/quote] Ce sont des cours spécialisés, en M2, tu assistes non plus à des cours, mais des conférences, ce qui je trouve, est plutôt formateur pour quelqu'un qui veut se lancer dans la recherche. [quote=Championn] -La pharmacie traite de la physiologie à la botanique en passant de la chimie organique à l'hydrologie ou la mycologie. Pourquoi en biologie on ne serait pas capable de faire la même chose au sein d'un tronc commun ? [/quote] C'est tout ce dont un pharmacien a besoin pour exercer son métier...Pour la bio? Les connaissances acquises dans les premières années dans les différents enseignements sont largement suffisants je trouve. [quote=Championn] - Le stage choisi dépend de notre spécialité de M2 oui et non. Pour mon cas, je suis Biologie Cellulaire et je peux aller un peu n'importe où et c'est ce qui me plait. Je suis le seul à trouver dommage que dès le Master on se ferme les portes à plusieurs labo à cause de l'intitulé de son Master ? Et la[b] capacité de travail[/b], la [b]force d'adaptation[/b] on en fait quoi ? Surtout que quel que soit le labo où l'on va on est obligé de bucher la thématique abordée, les techniques utilisées vu que l'on est pas des experts ! [/quote] Chacun peut aller dans le M2 qui lui plait, même si la spécialité choisit n’est celle des années antérieures, cela dépend des notes, sinon je n’aurais jamais pu faire le M1 et le M2 que j’ai choisi de faire. La capacité de travail et la force d’adaptation sont présentes dans les lettres de motivations que tu joins lors des candidatures. Ces deux qualités se trouvent aussi dans les lettres de recommandation que tu peux demander aux responsables de labo dans lesquels tu es passé, ou encore à tes enseignants. [quote=Championn] - Très bonne choses que les stages de découverte mais pourquoi ne seraient-ils pas inscrit directement sein même du cursus ?? Avec des [b]stages obligatoires [/b] en labo sur le cancer, Alzheimer, la microbiologie ou d'autres thématiques fondamentales pour notre culture et notre formation : voilà ce qu'est toucher du doigt une spécialité, lorsque celle-ci fait [u]partie intégrante du cursus suivi [/u], ce n'est pas de faire les choses dans son coin entre deux semestres pendant que ses camarades de promos profitent de leurs vacances méritées. [/quote] Question de coût ! Ça coute bien trop d’argent à la fois pour les laboratoires d’accueillir des stagiaires et à l’Université aussi. Ta motivation et ta capacité de travail sont jugées au fait que tu fais tes stages pendant tes vacances, tu prends de ton temps pour te perfectionner et découvrir des choses. Les étudiants ont le mois de Janvier (entre les semestres) pour faire des stages. On ne peut pas dire que la vie d’étudiante soit épuisante quand même…des vacances bien mérités ça reste à être démontré du fait qu’elles sont déjà suffisante (près de 3mois de vacance d’été…). On pourrait pourquoi pas réduire ces vacances pour permettre tes 40% de volume horaire annuel de cursus commun, mais je doute que les étudiants soient prêt à sacrifier leur vacances tant mérités ;-). [quote=Championn] Un biologiste serait une personne ayant suivi un [u]cursus universitaire en Biologie[/u] (quelque soit les options suivis au cours des études) avec un niveau d'[b]au moins bac+5[/b] et ayant une connaissance étendue de la biologie et capable d'aborder[u] n'importe quelle thématique de recherche[/u] et susceptible de s'adapter aux situations nouvelles par la [u]mise à jour de ses connaissances[/u] ou sa [u]capacité à rechercher l'information[/u]. [/quote] Ca me va. [quote=Championn] Bien sur, il faudrait [u]diviser la Biologie en 3 domaines[/u] pour y voir un peu plus clair : [b]biologie-santé ou biologie-humaine[/b], [b]écologie[/b] et [b]biologie animale[/b]. Les étudiants issus de la filière écologie seraient dits [b]écologistes[/b]. [/quote] Bon, c’est un détail mais les écologistes sont des politiques. Les gens qui travail dans l’écologie sont des [b] écologue[/b].